Disciplines

SPORTS INDIVIDUELS

Athlétisme

Sport paralympique parmi les plus populaires, l’athlétisme fut l’un des premiers sports à être intégré au programme des Jeux paralympiques à Rome en 1960.
Il regroupe le plus grand nombre d’athlètes et d’épreuves : les courses sur piste à l’exception des courses de haies, les sauts à l’exception de la perche, les lancers à l’exception du marteau, et enfin, les courses sur route du 10 Km au marathon.

Badminton

La Fédération organise la pratique du badminton en compétition pour les seules personnes sourdes et malentendantes. Le badminton est une activité duelle, adaptée à la pratique des personnes handicapées physiques et/ou sourdes et malentendantes.
Variante : Badminton fauteuil, destiné aux personnes en fauteuil roulant manuel et/ou mal marchant.

Boccia

La Boccia s’apparente à de la pétanque jouée en intérieur avec des boules en cuir. Pratiqué par des athlètes en fauteuil roulant et debout (en loisir), ce sport exige précision et contrôle musculaire. La présence autorisée d’un assistant, ainsi que l’utilisation d’une rampe, permettent aux personnes dont la mobilité des membres supérieurs est particulièrement limitée ou altérée, de pratiquer cette activité jusqu’au niveau international.

Bowling

La Fédération organise la pratique du bowling en compétition pour les seules personnes sourdes et malentendantes. Le bowling est une activité sportive et récréative, née aux États-Unis au début du siècle dernier, adaptée à la pratique de nombreuses personnes sourdes et malentendantes.

Cyclisme

Le cyclisme se pratique, en loisir ou en compétition, sur 4 supports adaptés à la plupart des handicaps physiques et sensoriels : tandem pour les déficients visuels, tricycle pour les infirmes moteurs cérébraux, hémiplégiques ou traumatisés crâniens, et handbike (vélo avec commande à bras) pour les personnes à mobilité réduite et vélo solo pour les déficients auditifs et autres handicapés moteurs.

Escrime

L’escrime est une discipline mixte qui, en compétition, se pratique en fauteuil roulant au fleuret, à l’épée et au sabre. Il existe de plus en plus de sections handisport au sein des clubs de la Fédération Française d’Escrime. L’accès au plus grand nombre est favorisé par la mise à disposition des équipements spécifiques (tenue, armes) jusqu’à l’obtention du matériel personnel.

Judo

Le judo handisport ne requiert pas de matériel spécifique et prévoit trois aménagements réglementaires : le départ en garde installée, la non comptabilisation des sorties de tapis pour les non-voyants complets et le fait que la rupture de garde donne un arrêt de combat. Une problématique existe avec le mode de locomotion restreint des personnes déficientes visuelles pour les trajets dojo-domicile. Variante : Karaté Activité proposée dans certains clubs de la région.

Natation

La pratique est accessible à la majorité des personnes handicapées.
L’approche pédagogique proposée par la Fédération et ses Comités permet au licencié débutant d’apprendre à nager en autonomie puis d’envisager une pratique en compétition.

Sarbacane

Pratiquée à l’origine chez les valides, l’intérêt de la sarbacane réside dans la combinaison du contrôle du souffle, de la maîtrise et de la stabilité de la concentration. Ouvert aux personnes les plus lourdement handicapées, ce sport permet aussi de regrouper valides et handicapés sur le même pas de tir.
- Réglement
- Cible Monospot
- Cible Trispot

Tennis

Peu de réglementation spécifique en tennis fauteuil si ce n’est la possibilité de reprendre la balle après le second rebond. Le tennis est ouvert à la plupart des personnes atteintes d’une déficience physique nécessitant une pratique obligatoire en fauteuil roulant. Les personnes sourdes et malentendantes jouent de façon semblable aux joueurs valides.

Tennis de table

Le tennis de table est accessible à toutes les formes de handicap physique debout ou en fauteuil. Le tennis de table est ouvert à la plupart des personnes atteintes d’une déficience physique nécessitant une pratique obligatoire en fauteuil roulant. Les personnes sourdes et malentendantes jouent en intégration avec les joueurs valides.

Tir à l’arc

Utilisé pour ses vertus thérapeutiques dans les centres de rééducation, le tir à l’arc s’est affirmé comme un sport de compétition accessible à tous. Le tir à l’arc est une discipline de maîtrise et de précision qui nécessite un bon équilibre entre le corps et l’esprit.

Tir sportif

Accessible à tous, le tir sportif est avant tout un état d’esprit qui s’acquiert avec l’apprentissage de la concentration et de la maîtrise de soi.
À 10 m, 25 m et 50 m, au pistolet ou à la carabine, le règlement est celui de la Fédération Française de Tir, à l’exception de quelques adaptations en fonction du handicap : positions de tir (à genou, couché ou debout), aides techniques et potences (tireurs assis), système de visée sonore (tireurs déficients visuels)…

SPORTS COLLECTIFS

Basket-ball

Sport collectif placé sous l’égide de l’IWBF (Fédération Internationale), le basket est à l’origine du développement du handisport dans le monde. Il est resté pendant longtemps le seul sport collectif pouvant être pratiqué en fauteuil roulant à propulsion manuelle, ce qui lui vaudra sa popularité. Le basket fauteuil attire aujourd’hui de nombreux adeptes, plusieurs milliers dans le monde.

Foot fauteuil électrique

Toute personne handicapée qui utilise un fauteuil électrique au quotidien, et dont le handicap ne permet pas la pratique d’un autre sport collectif, peut pratiquer
le foot-fauteuil. Créée en 2001, « l’équipe de France A » participe à toutes les compétitions officielles organisées par la FIPFA (Fédération internationale de Powerchair Football Association).

Football sourds

Le football est le premier sport pour les personnes sourdes et malentendantes, aux plans national et international, en termes de pratiquants et de structures.
Les compétitions ont lieu en extérieur, avec des équipes de onze chez les hommes et sept chez les féminines, et en salle sur le modèle du Futsal. Une équipe de France masculine de foot à 11 et une équipe masculine de Futsal participent aux compétitions internationales.

Rugby Fauteuil

Le rugby fauteuil est un sport d’équipe mixte qui se pratique avec un fauteuil manuel spécifique et peut être pratiqué à tout âge. Les matchs se jouent à 4 contre 4, avec un ballon de volley-ball, sur une aire de jeu équivalente à un terrain de basket-ball. Le rugby fauteuil est praticable en club (loisir et compétition). Il existe des tournois avec inscriptions libres, type « tournoi à la mêlée ».

Torball et goalball

Le Torball et le Goalball sont des sports collectifs destinés aux déficients visuels. L’objectif est de marquer un but à l’adversaire en lançant un ballon sonore à la main au ras du sol. Chaque équipe est composée de trois joueurs qui sont en alternance attaquants puis défenseurs. Les différences entre les deux sports se situent au niveau du temps de jeu (plus important pour le goalball) et des équipements (ballon plus lourd et terrain plus grand pour le goalball).

 

Sports de pleine nature

Canoë-kayak

Le bateau appelé “canoë-kayak” n’existe pas : le canoë ou le kayak sont en réalité deux disciplines distinctes. Leur différence est liée à la pagaie : le canoë se propulse à l’aide d’une pagaie simple et le kayak avec une double. Traditionnellement, le kayak se pratiquait assis et le canoë à genou (sur 1 ou 2 genoux).

Équitation

Accessible à la plupart des handicaps, l’équitation se pratique en loisirs ou en compétition, avec ou sans aménagement. Le choix du cheval, de l’équipement et de la structure d’accueil nécessite parfois un accompagnement que propose la commission fédérale. La discipline se pratique exclusivement dans les établissements affiliés à la Fédération Française d’Équitation, dont certains ont ouvert une section Handisport.

Escalade

L’escalade, c’est l’art de se déplacer dans un plan plus ou moins vertical à la seule force de son corps. Depuis de nombreuses années, l’escalade est pratiquée en falaise, en montagne, sur des blocs ou sur des SAE (Structures Artificielles d’Escalade) par des personnes atteintes d’handicaps physiques, et sensoriels. La pratique est ouverte à toute personne marchant ou pouvant tenir debout (3 appuis sont nécessaires pour pouvoir grimper). Pour les personnes en fauteuil, il est possible de participer à l’activité, soit en faisant l’assureur au pied des voies, soit par des déplacements sur cordes fixées en parois ou autre (acro-branche) en étant suspendu directement dans un baudrier ou avec une coque.

Plongée subaquatique

La plupart des personnes en situation de handicap physique et/ou sensoriel peuvent plonger. Les nouvelles évolutions réglementaires du code du sport demandées par la FFH, ainsi que la nouvelle convention interfédérale FFH/FFESSM, ouvrent des perspectives de développement de l’activité et d’évolution des handiplongeurs. En piscine, ou en milieu naturel, la progression s’effectue dans des zones de profondeurs limitées en fonction du niveau de pratique, attesté par des aptitudes fonctionnelles, des connaissances et compétences du plongeur.
Important : Les plongeurs licenciés FFH peuvent pratiquer dans les clubs FFESSM sans prendre de licence FFESSM, sauf s’ils passent un diplôme (la FFESSM édite la carte de niveau de plongeur).

Randonnée

La randonnée se décline sous différentes formes suivant le type de handicap et les possibilités de chaque pratiquant : à pied, en joëlette, en Fauteuil Tout Terrain (FTT) l’été, en raquette ou en pulka l’hiver. Le but est d’amener le pratiquant à être acteur de son déplacement.

Ski alpin

Le ski alpin peut être pratiqué par les aveugles et malvoyants, les handicapés debout, assis, sourds et malentendants. Ce sport se pratique en intégration avec les valides dans le cadre du ski loisir.

Voile

La FFH et la Fédération Française de Voile (FFV) ont signé une convention nationale relative à l’organisation de la pratique au sein des écoles de voile, permettant une pratique mixte valides / handicapés en loisir et en compétition ; il est possible de naviguer seul sur des bateaux solitaires ou en équipages de deux ou plusieurs équipiers sur des dériveurs, des quillards de sport, des bateaux collectifs ou encore des bateaux habitables.
Important : Certificat médical obligatoire + test réglementaire du Savoir nager.